Vinification : les coulisses

Vin rouge


Les raisins sont récoltés à la main, triés, puis acheminés à la cuverie dans de petits bacs pour éviter l’écrasement des baies et une oxydation précoce.

Ils sont égrappés totalement puis mis en cuves ouvertes en inox, les températures étant contrôlées par thermo-régulation.

Les rouges macèrent à basse température pendant 3 jours puis la fermentation se déroule dans les cuves pendant 2 semaines environ.


Des remontages réguliers sont effectués et le chapeau est pigé 4 à 5 fois pendant la période de vinification.

Les vins sont élevés en fûts de chêne Français de diverses provenances.
La proportion de fûts neufs se situe entre 30% pour les villages et 50% pour les 1ers Crus et Grands Crus.

La mise en bouteilles est effectuée, après 15 à 18 mois d’élevage en fûts.

Vin blanc


Les raisins sont récoltés à la main, triés, puis acheminés à la cuverie dans de petits bacs pour éviter l’écrasement des baies et une oxydation précoce. Les raisins sont alors transférés dans le pressoir afin d’en extraire le jus.

A la fin de cette étape on obtient le moût, un jus de raisin constitué encore de nombreux éléments solides, les bourbes.

Afin d’isoler les éléments solides, on procède à un débourbage à froid.
Le jus est alors versé dans des cuves inox ou, pour les grands vins de garde, des fûts en chêne afin de procéder à la fermentation alcoolique.