Millésimes

Découvrez année par année le récit de nos millésimes en cliquant sur les onglets ci-dessous :

Millésime 2014

Après le dormance hivernale, la vigne se réveille sous une météo clémente, chaude et sèche.
Malgré un été frais et humide, le mois de septembre très ensoleillé permet une maturation optimale de la vigne.

Les vendanges débuteront mi-septembre dans des conditions particulièrement favorables.
2014 se distingue par son équilibre, sa structure, et sa couleur intense.
Ce millésime de garde laisse apparaître des tannins souples et soyeux !

Il est l’expression même du Pinot Noir.

Millésime 2013

En 2013, la météo fut plutôt fraîche et humide.
La floraison se déroula avec quelques semaines de retard : coulure et millerandage furent au rendez-vous.

Un bel été permis au raisin de parfaire sa maturité.

Cependant, le mois de septembre perturba la dernière ligne droite vers la maturité optimale avec des pluies et une atmosphère chaude qui causèrent l’apparition de botrytis sur les vignes.

Nous dûment redoubler  d’attention et de vigilance.
Malgré tous ces aléas, la récolte modeste fut très qualitative.

Grâce aux petits rendements, le millésime 2013 apparaît avec beaucoup de matière, fruité, charnu, gourmand avec une belle fraîcheur. Il pourra s’apprécier dans la jeunesse de son fruit !

Millésime 2012

Malgré un hiver doux, le mois de février fut très froid avec de très fortes pluies.

De nombreux aléas climatiques (humidité, pluie, grêle …) causèrent millerandage et coulure.
Le rendement s’annonça particulièrement faible.

Heureusement, le climat tourna en faveur de la vigne, les raisins allaient être très concentrés.
Les vendanges commencèrent sous le soleil et les raisins étaient très sains.

Les jus fournis présentèrent un très bon équilibre.
Malgré toutes ces difficultés, le millésime 2012 est un excellent mais rare millésime.

Les vins sont texturés, charnus, tout en exprimant des fruits purs et frais.
Ce millésime présente un très fort potentiel de garde.

Millésime 2011

Le cycle végétatif démarra très rapidement et de façon très précoce suite à un hiver et un printemps secs.
La maturité est cependant freinée par la pluie et le cycle retrouve sa périodicité classique.

Les vendanges débutèrent début septembre.
Les vins laissent apparaître un bel équilibre ; ils sont gourmands, équilibrés et fins !

Millésime 2010

Le millésime 2010 est marqué par des conditions climatiques très difficiles.
La pluie et le froid du printemps perturbèrent la floraison causant coulure et millerandage.

Le début de l’été fut chaud et ensoleillé ; en revanche, Août fut marqué par une alternance de froid et de chaleur.
Le mois de septembre fut catastrophique et les vendanges commencèrent fin septembre. Le rendement fut très faible.

Les vins présentent une texture très serrée, des acidités bien présentent qui maintiendront sa fraîcheur et sa jeunesse.

Millésime 2009

Après ce que l’on peut nommer un vrai hiver, gels, neige, pluies, le débourrement fut très précoce.

Lors de sa phase de maturation, la vigne pu profiter de conditions climatiques idéales : soleil et chaleur furent au rendez-vous.

Les vendanges débutèrent autour du 10 septembre, les raisins, cueillis dans un parfait état sanitaire et mûrs à la perfection !

Les vins sont somptueux, d’une élégance rare, à l’image des plus grands millésimes en 9 !

Millésime 2008

L’hiver fut très rigoureux notamment en mars et février.
Le froid entraîna un débourrement  plus tardif que les années précédentes.

L’été s’annonce pluvieux et venteux.
Heureusement, les 15 jours précédant les vendanges furent magnifiques, grande luminosité et vent du nord (sec  et frais).

Les vendanges débutèrent au cours de la dernière semaine de septembre et s’étalèrent jusqu’à la première semaine d’octobre.

Les tris ont été sévères certes mais les vins obtenus grâce aux raisins sains et mûrs sont très bons.
Les robes sont soutenues, la bouche de grande densité avec un très bel équilibre et une suavité des tanins incroyable.

Le millésime 2008 présente un très bon potentiel de garde.

Millésime 2007

L’hiver fut très doux. Le cycle végétatif débuta mi-avril avec presque trois semaines d’avance.

Cependant,  à partir de la dernière semaine de mai, tout se gâte.
Le climat est instable avec une alternance de chaleur, froid, orage favorisant les attaques des ennemis de la vigne.

L’été fut très pluvieux mais heureusement l’expansion de la pourriture grise fut freinée par le froid.
Le mois de septembre estival offre des conditions idéales pour les vendanges.

Le millésime 2007 surprend très agréablement par leur rondeur et leur souplesse : doté d’une qualité aromatique exemplaire ou se mêle  fruits rouges et épices.

Ces vins souples et gourmands seront à consommer relativement jeunes.